Contactez-nous maintenant au 0952 53 81 76

Ebusiness.info nous rapporte que d’après une enquête réalisée par le PIALP (Pew Internet and American Life Project)par des chercheurs de l’Université de Pennsylvanie, internet et les mobiles ne favoriseraient pas l’isolement social aux Etats-Unis.

En effet le profil des personnes en posture d’isolation sociale extrême n’a quasiment pas changé depuis la première étude réalisée en 1985. « Seulement 6 % de la population adulte américaine n’ont personne à qui parler et 12 % n’ont pas de confident ».

Internet ou les mobiles ont donc juste élargi l’éventail des contacts possibles, et n’ont pas entraîné le repli d’individus sur eux-mêmes : « Les services d’e-mails, les réseaux sociaux, et les messageries
instantanées mettent en avant la ‘glocalisation’
, une manière de
maintenir des relations de proximité [locales], mais aussi à distance
[globales] »
, poursuivent les auteurs de l’étude.

Le résultat de l’enquête est disponible ici.

Anoter, que Le Monde nous précise que « ces résultats contredisent une autre étude de juin 2006, sur le même
sujet, et qui faisait autorité. Ses auteurs expliquaient que depuis
1985, les nouvelles technologies de communication avaient contribué à
isoler les individus et à réduire la taille des réseaux de relations. »

[Sources : CIO , Le Monde et Ebusiness.info ]