Contactez-nous maintenant au 0952 53 81 76

« Je ne m’opposerai pas, lors de l’examen de la loi Hôpital, patients,
santé, territoire au Parlement, à un amendement parlementaire qui
actualise la loi Evin en autorisant la publicité sur internet »
, a déclaré Roselyne Bachelot, Ministre de la Santé, lors d’un entretien avec un journaliste du  Figaro.

Pour autant, elle a d’ores et déjà admis la nécessité de “prévoir des garde-fous”, dont l’interdiction des “techniques intrusives comme les spams ou les pop-up, des publicités qui surgissent de manière spontanée sur le Web”.
La promotion de l’alcool “devra être assortie de messages sanitaires parfaitement visibles, adaptés à Internet, et respecter la neutralité imposée par la loi Évin”. « Elle devra également être bannie des sites dédiés à la jeunesse, au sport et aux activités physiques », a-t-elle ajouté.
À la suite de ces déclarations, plusieurs associations de prévention en alcoologie ont montré leur désaccord et leur incompréhension sachant que le Gouvernement entend par ailleurs limiter la disponibilité de l’alcool aux mineurs.

Il est donc probable de voir demain sur internet de la publicité pour de l’alcool avec des garde-fous, reste à savoir s’ils seront assez éfficace pour protéger les mineurs…

[Source : Le Figaro]